Vous aimez
Alertesalaire ?
Suivez-nous !


Salaire, droit du salarié, paye des employés et salariés
Vous aimez ? Partagez !

Comment insulter son patron sans se faire virer ?

Publié le 15 Mars 2013

test5

test6

Par

Insultes employeurs Dans le cadre d’une relation de travail, la maîtrise du langage doit être de mise, tout débordement verbal peut conduire le salarié au licenciement. Il existe cependant quelques injures qui dans certaines circonstances sont tolérés par les juges .... petit recueil

Les relations avec l’employeur peuvent parfois être tendus, ce qui donne envie au salarié d’oublier le langage châtié auquel il est tenu.

Injures, noms d'oiseaux .. il existe ainsi un florilège d'invective afin d'assouvir ses appétences orales, mais attention manier le verbe injurieux envers son patron n’est pas sans risque et relève parfois d’une certaine subtilité.

Liberté d'expression

La liberté d'expression fait partie intégrante du code du travail, qui dispose dans les articles L. 2281-1 et suivants que "les salariés bénéficient d'un droit à l'expression directe et collective sur le contenu, les conditions d'exercice et l'organisation de leur travail" et encore mieux : "les opinions que les salariés, quelle que soit leur place dans la hiérarchie professionnelle, émettent dans l'exercice du droit d'expression ne peuvent motiver une sanction ou un licenciement".

Les restrictions à la liberté d’expression ne peuvent alors être justifiées que par la tâche à accomplir et proportionnées au but recherché.

Le salarié ne peut donc pas abuser de cette liberté en tenant des propos injurieux, diffamatoires ou excessifs à l’égard de l’employeur sous peine de se voir sanctionner, voire licencier.

Parfois l’essentiel n’est pas de choisir le bon mot, mais d’injurier dans les bonnes circonstances. Ainsi certains contextes peuvent justifier voire même excuser les injures.

Par exemple, les insultes peuvent être excusées par l’état psychologique dans lequel le salarié se trouvait au moment de l’injure.

Les expressions les plus grossières ne sont pas forcément les plus graves. Et à contrario, l’ancienneté du salarié n’ excuse pas forcément toujours les injures.

Voici une petit florilège d’injures autorisées

Con

Le fait pour un salarié de dire à son employeur qu’il travaille dans une boite de con ne justifie pas un licenciement selon la Cour d’Appel de Dijon (28 Septembre 1999).

Merde, fait chier

Vous pouvez également traiter votre supérieur hiérarchique de gros tas de merde sans risquer de vous faire licencier mais encore faut-il que ce supérieur ai eu un comportement méprisant, dixit la Cour d’Appel de Rouen (25 Juin 2002).

De même, un salarié qui déclare à son supérieur hiérarchique « tu me fais chier » ne peut être licencié pour faute selon la Cour d’Appel de Douai (21 décembre 2007).

Allez vous faire foutre

Selon les juges de la Cour de Cassation, demander à son employeur d’aller se faire foutre n’est pas non plus un motif réel et sérieux de licenciement (Cassation sociale n°96-41163 du 6 mai 1998)

Insulte sexiste

Messieurs, le fait de tenir des propos sexistes de nature sexuelle envers une collègue de travail en la traitant de « tigresse perverse qui vient me fouetter derrière mon poste de travail » ne vous en coûtera que 2 jours de mise à pied disciplinaire selon la Cour d’Appel de Colmar (15 décembre 2005).

Bouquet final : la bordée d’injures

Le licenciement pour faute d’une salariée est dépourvu de cause réelle et sérieuse, lorsqu’elle a insulté l’employeur en le traitant de salopard et de connard , et en y adjoignant « merde, merde… » dès lors que ces faits étaient inhabituels et se situaient dans un contexte particulier (Cour d’Appel de Douai, 22 septembre 2000)

Et que risque l’employeur qui insulte son salarié me demanderez-vous ?

Et bien l’employeur n’est pas en reste, car il peut se laisser aller à insulter son salarié de con et lui dire qu’il fait chier sans que cela ne constitue une rupture du contrat de travail aux torts de l’employeur (Cour d’Appel d’Orléans du 4 octobre 2001)

Partager


A lire aussi ...

 

 



Tous droits réservés AlerteSalaire.com - Reproduction et diffusion interdites - Usage strictement personnel - CGU

Alertesalaire, le portail dédié aux salariés | Plan du site | Flux rss | Mentions légales | Annonceurs | Contact | Qui sommes nous ?